aNa

A la suite d’études en histoire de l’Art et en Arts Appliqués à Genève, aNa s’est consacrée à la pratique pure du dessin au contact du public afin d’exercer son œil et son trait. Au terme d’années de recherches graphiques et de développement personnel, elle a trouvé sa propre écriture et cultivé un goût certain pour la performance et l’improvisation. La mise en danger de l’instantanéité exacerbe son inspiration. Son travail intègre et se nourrit de toutes formes d’expressions, elle se tourne résolument vers autrui en pratiquant son art en dehors de l’atelier.

Elle aime ainsi, au moyen de son concept Drawin’Muzik, accéder à une sorte de transe pour pouvoir représenter la musique. Son trait est brut, dicté par une écriture automatique. Elle collabore avec des musiciens qui viennent composer dans son atelier ou bien, elle se déplace sur des concerts où elle officie généralement en coulisses. Elle a ainsi créé en coopération avec, entre autres, Ibrahim Maalouf, Chik Corea (Festival Jazz à Vienne), Erik Truffaz, Tigran Hamasyan, l’orchestre national de Lyon et le directeur musical du philharmonique de New-York Alan Gilbert, Jordi Savall, le grand compositeur de musique concrète Pierre Henry, etc…