Yun-Jung Song

Les œuvres de Yun-Jung Song sont traversées par ses origines coréennes. Vivant depuis plusieurs années en France, elle pratique la sculpture, le dessin et l’installation. Principalement contextuelles, ces œuvres sont liées à son expérience du déracinement et à la mémoire, tant personnelle que collective. Yun-Jung Song porte toute son attention aux différentes techniques qu’offre la céramique.

À partir d’ensembles et de mises en scènes de sculptures, elle évoque de manière autobiographique, la nostalgie, la perte de l’innocence au sein d’un univers onirique où les démons du passé ressurgissent. Ses œuvres restituent et détournent les espaces afin de réveiller les souvenirs les plus lointains et profonds liés à la solitude de l’être et à l’enfance qui ancrées dans la terre leur permettant de questionner l’être dans son rapport au vide, à l’absence et aux croyances.