Daniel de Montmollin

Daniel de Montmollin est né en 1921 à St. Aubin, Neuchâtel, Suisse. Il a poursuivi des études classiques en Valais, en Alsace et à Genève. En 1942 il s’intègre à la Communauté de Taizé en formation et obtient en 1946 une licence en théologie à la Faculté de Lausanne. Il vit dès lors à Taizé en Saône et Loire.

En 1949 il rencontre Alex Kostanda dans son atelier de poterie à Cluny et à partir de 1950 débute son apprentissage de tournage qui ne durera que quelques mois, A. Kostanda retournant à Vallauris. En juillet 1952 Daniel de Montmollin rencontre en Suisse Philippe Lambercy. Il en reçoit un enseignement sur les émaux lors d’un séjour à Montagny, première étape d’une amitié qui ira croissant au cours de fréquents échanges. En 1956 Il passera de la faïence au grès.

Daniel de Montmollin, frère fondateur de la Communauté de Taizé est une grande figure de la céramique contemporaine dont les recherches sur l’émail et les écrits constituent une référence majeure pour les céramistes de toutes générations. A plus de 90 ans, Daniel de Montmollin poursuit et renouvelle son œuvre avec enthousiasme et détermination et chacune de ses expositions constitue un évènement dans le monde de la céramique.

Au cours des cinquante années écoulées, Ses grès émaillés comme ses écrits, ont fortifié la connaissance et le développement de la céramique en France. Aujourd’hui, il travaille avec la même ténacité et le même enthousiasme que lors de ses premières découvertes d’émaux. Sur des formes dans l’ensemble classiques, d’allure ovoïde, sphérique, réalisées à partir de grès blanc ou de St Amand, les émaux présentés sont à base de cendres de végétaux (foin, maïs) et parfois de roches locales recueillies autour de Taizé. Tout l’art de Daniel de Montmollin réside dans ce traitement de l’émail, immédiatement reconnaissable et pourtant sans cesse renouvelé.